Le craquelin

Samedi matin, en ouvrant mes volets, vision d’horreur et de désolation….. il tombe des cordes ! Non, je n’abuse pas , c’est vraiment ce que j’ai ressenti. Quand deux jours plus tôt il faisait près de 30°C avec un beau soleil et qu’en ce début de week-end on est projeté dans ce que l’automne peut proposer de pire sans aucune transition, je ressens de l’horreur et de la désolation. C’est vrai que j’ai la déprime facile lorsque le temps est gris et pluvieux et dans ces cas là ce qui me réconforte le mieux c’est la cuisine et surtout la manger. Oui, je sais que ce n’est pas très politiquement correcte de lancer ce genre de propos alors que la moitié de la population suit avec rigueur les préceptes de ce cher Dukan. Mais que voulez-vous, j’ai toujours été une faible femme et je n’ai jamais eu comme ambition de m’affamer pour devenir mince et sexy !
Tout cela pour en arriver où… tout cela pour en arriver au craquelin, brioche belge au sucre perlé, idéale pour un goûter pluvieux avec un bon thé. On ira marcher ou faire quelques longueurs à la piscine pour limiter les dégâts !
J’avais repéré cette recette dans un magazine de cuisine, dans un numéro spécial MAP, prêté par une amie. 

Recette (pour 6 brioches)
– 180ml de lait
– 1 jaune d’oeuf
– 1 càc de sel
– 70g de beurre
– 300g de farine
– 1 càc de levure déshydratée
– 60g de sucre perlé
– 1 jaune d’oeuf pour la dorure

Si vous avez une machine à pain, mettez tous les ingrédients, sauf le sucre perlé et le deuxième jaune d’oeuf, dans la cuve puis choisissez le menu Pâte.
Sinon faites comme moi, mettez tous les ingrédients dans votre robot, pétrissez bien puis laissez lever dans un coin chaud pour ou comme moi dans votre four, position étuve si celui-ci possède cette fonction. Il faut que votre pâte double de volume.

Travaillez légèrement et ajoutez le sucre perlé. Façonnez six boules puis disposez-les sur une plaque à four.
Laissez à nouveau 2h dans un endroit chaud pour faire lever la pâte.

Préchauffez votre four à 210°C (th 7).
Délayez le jaune d’oeuf avec un peu d’eau et badigeonnez les brioches.
Mettre au four pour 25mn.

Quelques remarques…
D’abord c’est très bon. Le but premier reste quand même de se faire plaisir ! En plus je n’avais que du sucre perlé à la violette ce qui a donné un petit goût sympathique à ces brioches.

Par contre, je ne dois pas maitriser la dorure à l’oeuf parce qu’au bout de 10mn de cuisson, elles étaient déjà bien dorées. J’ai baissé le four pour éviter qu’elles soient complètement cramées. La prochaine fois je pense que je laisserai tomber la dorure !

Mes brioches se sont étalées à la levée, donc la prochaine fois j’essayerai de les mettre dans des moules individuelles pour qu’elles soient bien dodues et non pas toutes raplapla.

En conclusion cela confirme ma supposition de départ, les bonnes choses font quand même du bien au morale !!

8 thoughts on “Le craquelin

  1. Par un temps pareil les calories on s’en contrefiche !!! Il faut savoir se faire plaisir! je n’ai pas encore osé me lancer dans la cuisine des craquelins (habitant à la frontière Belge j’ai peur de leur faire un affront) mais il faudra que je teste, surtout quand je vois le résultat de ta recette (que je note !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *