Buddha Bowl {ou comment commencer une détox gourmande}

En janvier c’est détox !

Début janvier, les fêtes sont derrières nous et les abus en tous genres aussi car janvier est le mois des bonnes résolutions et des cures détox (bon, c’est aussi le mois de la galette des rois et du nouvel an chinois, mais on en reparlera plus tard !!). Qui ne s’est pas dit dès le premier janvier : demain j’arrête ! J’arrête l’alcool, j’arrête le gras et le chocolat, j’arrête le sucre sous toutes ses formes…. J’ARRÊTE !!! Pendant combien de jours, généralement on ne le précise pas mais ce qui est sûr c’est qu’après les fêtes on a plutôt envie de fruits et de légumes, de fraicheur et de légèreté.

bol de bouddha

Le Buddha Bowl, qu’est ce que c’est ?

C’est en écoutant un animateur radio ouvertement végétarien parler du Buddha Bowl que je me suis dit que cette salade serait ma compagne du début d’année. Mais le Buddha Bowl qu’est ce que c’est  ? Pour résumé c’est une grosse salade présentée dans un saladier… pas trop gros non plus le saladier (sauf si vous êtes un gros mangeur). C’est sain et rassasiant et c’est beau. Car attention, on ne jette pas négligemment des aliments dans un saladier, non on les dispose de façon esthétique pour obtenir un résultat en premier lieu agréable à l’oeil. Ensuite, en ce qui concerne la composition de notre bol, il n’y a pas vraiment de recette mais plutôt un ligne directrice, déclinable à l’infini et qui s’adapte à tous les goûts et à toutes les saisons.
Le Buddha Bowl est plutôt à la base un plat végétarien mais vous pouvez si l’envie s’en fait ressentir lui ajouter des morceaux de viande.
Il devra toutefois se composer en grande partie de légumes : crus ou cuits, verts, jaunes ou rouges, si possible bio mais en tout cas en grande quantité, environ les 2/3 de notre bol. Ensuite on lui rajoutera des protéines, végétales tant qu’à faire puisque on veut un peu de détox, et pour cela on pourra associer des céréales complètes et des légumineuse (quinoa, boulgour, haricots rouges, pois chiches,…). Un peu de croquant et de bonnes graisses seront les bienvenus sous forme de graines ou d’oléagineux (lin, courges, sésame, noix, avocat, cajou…). Et puis une salade doit toujours être accompagnée de sa sauce… pas de mayonnaise, évidemment mais une sauce au tahini ou à la purée de cajou ou simplement un filet d’huile de noix et de vinaigre.
Ce qui est intéressant dans ce plat c’est aussi les différentes textures et le fait d’avoir des aliments chauds et froids en même temps.

bouddha bowl

Mais, quest-ce que c’est que ce nom !?

Maintenant que nous savons ce qu’est un bol de bouddha, la question qui vient à l’esprit est immanquablement : mais d’où vient ce nom ? En tout cas moi c’est la question que je me suis posée. Personne n’a vraiment la réponse (ou du moins je ne l’ai pas trouvée) mais certaines hypothèses sont avancées comme le fait de sa ressemblance avec un ventre bien rond comme celui de Bouddha. Mais l’explication qui m’a plu et que je garderai c’est celle trouvée chez Fleanette’s Kitchen : ce plat correspondrait aux moines bouddhistes qui, chaque matin, font remplir leur bol par les villageois.
On retrouve également ce plat sous le nom de Bol du dragon ou Hippie bowl.

On passe en cuisine

Recette (pour une personne)

2 poignées de mâche
1/2 avocat
4-5 cerfeuil tubéreux
50g de boulghour complet
2 cuillère à soupe de pois chiches cuits
quelques tranches de betteraves crue jaune et rose
2 cuillères à soupe de chou rouge émincé
quelques graines de courges
jus de citron vert
huile de noix
vinaigre parfumé

buddha bowl

Cuire le boulghour dans de l’eau salé. Egoutter.
Eplucher et couper en morceaux le cerfeuil tubéreux. Dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, faire cuire le cerfeuil pendant 10/15mn.
Passer à la mandoline les betteraves pour obtenir des tranches bien fines.
Egoutter les pois chiches.
Ecraser l’avocat avec un peu de sel, de piment d’Espelette et de jus de citron vert.
Dans un saladier ou un grand bol, déposer la mâche.
Mettre la purée d’avocat au centre puis répartir tout autour les pois chiches, le cerfeuil tubéreux, les rondelles de betterave, le boulghour et le chou rouge et parsemer de graines de courges.
Pour l’assaisonnement j’ai juste ajouté un filet d’huile de noix et de vinaigre aromatisé au cynorhodon.

Enregistrer

Enregistrer

2 thoughts on “Buddha Bowl {ou comment commencer une détox gourmande}

    1. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire. Je ne connaissais pas les buddha bowls il y a encore quelques jours, mais j’ai vite compris que c’était pour moi donc je me suis pas mal renseigné. Et je pense en avoir régulièrement à ma table 🙂
      A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *