Confiture de fleurs de pissenlits

J’aime bien cuisiner ce que la nature nous propose : j’aime aller ramasser fleurs, fruits ou herbes ; j’aime me dire que ce ne sera pas comme ce qu’on mange d’habitude ; j’aime le côté économique et malin ; j’aime le regard étonné des gens quand je leur propose une fleur sauvage sous forme de vin ou de confiture et j’aime découvrir et être étonnée.
J’attends les orties qui commencent à pointer le bout de leurs nez et les fleurs de sureau si divinement parfumées.
Et cette année je me suis lancée dans la confiture de fleurs de pissenlits, confiture que je me promets d’essayer chaque année mais comme les fleurs n’attendent pas, je passe généralement à côté. C’est pour cela que cette année, sans attendre, j’ai réquisitionné quelques mains pour m’aider à ramasser les fleurs jaunes auxquelles on ne fait plus vraiment attention tant elles sont nombreuses.   

C’est une confiture assez courante mais je n’ai jamais eu l’occasion de la goûter, c’est donc le moment.
Elle a la couleur et la consistance du miel et si on la goûte sans savoir ce que c’est je pense qu’on peut s’y tromper. C’est un goût assez subtile mais plutôt agréable et la couleur est superbe : une vraie tartine de soleil.

Recette (pour 3 petits pots)
400 fleurs de pissenlits (nous avons compté !)
1,5l d’eau
800g de sucre
1 orange non traitée
1 citron non traité

Certaines personnes nettoient les fleurs pour enlever les petites bêtes mais moi je ne l’ai pas fait car tout le pollen part dans l’eau de lavage.
Ne garder que la partie jaune (la partie verte est amère). C’est un travail un peu laborieux mais avec la radio ou quelqu’un pour discuter, cette étape se fait sans soucis.
Couper le citron et l’orange en tranches.
Dans une cocotte mettre l’eau, les fleurs de pissenlits et les tranches d’agrumes, faire bouillir et laisser infuser à petits bouillons sur le feu pendant1 heure.
Filtrer soigneusement et ajouter le sucre.
Faire cuire à feu doux pendant environ 1h.
Pour vérifier la cuisson, je mets une assiette au réfrigérateur et je fais couler une goutte de confiture. J’attends qu’elle refroidisse et je regarde la consistance.
Mettre dans des pots stérilisés dès que la confiture est prête, mettre le couvercle et retourner le pot. Laisser refroidir.

16 thoughts on “Confiture de fleurs de pissenlits

  1. je connais la confiture de pissenlit de nom et je me suis toujours dit qu’il faudrait que j’en trouve pour goûter (car pour ce qui est de la faire, c’est vrai que ce n’est pas compliqué mais je ne suis pas sûre d’avoir la patience!). Jolie réalisation en tout cas (la couleur de ton pot est magnifique! en effet on dirait du miel) et une belle façon de fêter le printemps! régale toi bien, tu as bien mérité une tartine pour le goûter!

  2. je viens de passer 2 belle heures à nettoyer les 365 fleurs avec la radios,demain sera la cuisson
    1er fois à voir et gôuter avec plasir!!!

  3. jamais fait , mais pour l’an prochain , c’est certain que j’en ferais quelques pots , là , je découvre la gelée d’orties , : sublime … j’étonne ma famille et mes ami(e )s .

    1. ça va, vous avez des cauchemars plutôt doux et dorés 🙂
      on appelle cette confiture du miel de pissenlit donc forcément c’est un peu liquide (comme du miel liquide), ce n’est pas une gelée de pissenlits.
      Si le résultat est trop liquide c’est assurément que vous avez arrêté la cuisson trop tôt.
      Je reste à votre disposition si vous avez d’autres questions.

  4. On l’appelle aussi « cramaillotte » ou « miel de pissenlit ». C’est plus liquide que la gelée, ça ressemble plus à du miel liquide. J’en ai fait cette année pour la première fois, c’est un vrai délice. Mon petit-fils de six ans a ramassé puis épluché les trois quart des fleurs et est devenu fan de ce « miel » dont il a eu plusieurs pots en récompense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *