Quelques chocolats de Noël

Je sais bien que vous en avez ras le gosier de tous ces
foies gras, chocolats, champagne ou autre oie farcie et que vous ne rêvez
désormais plus que de légumes vapeur, poissons en papillotes et fruits frais
mais je ne peux pas m’empêcher de vous parler des chocolats que j’ai réalisés
pour mes paniers de Noël. J’avais déjà confectionné des petits ballotins de
chocolats l’année dernière mais en me contentant de faciles orangettes, mendiants
et boules noisette-pâte d’amande-chocolat. J’étais à nouveau partie sur cette
voie-là lorsque je suis tombée par hasard sur de petits moules en silicone
parfaits pour des chocolats et vu qu’il me restait de la ganache montée à la
passion, du caramel au beurre salé et du lemon curd, les garnitures étaient
toutes trouvées.

Si vous n’avez jamais réalisé de chocolats de Noël, vous ne
savez peut être pas qu’il ne suffit pas juste de faire fondre le chocolat et de
le façonner en jolies formes. Non, non, ce serait bien trop simple ; il
faut le faire fondre en suivant des températures bien précises pour qu’il soit
bien brillant et sans tâches blanches en refroidissant : on appelle cela
le tempérage du chocolat. Voici un petit diagramme des températures à suivre
pour un bon tempérage.

 

Il faut donc avoir un bon thermomètre, de la patience et de
la concentration, si vous loupez les fourchettes de températures, c’est foutu,
il faut tout reprendre depuis le début. Il faut ensuite travailler rapidement
le chocolat avant qu’il ne refroidisse. Je me suis arraché quelques cheveux
pendant le tempérage. Quand on travaille sur de petites quantités, avec du
matériel approximatif on n’obtient pas un résultat optimal, mais je pense que
cela pourrait être pire.

 

Après avoir garni les moules de chocolat au pinceau et laissé
refroidir quelques minutes au réfrigérateur, on peut remplir de garniture puis
refermer les bouchées avec une couche de chocolat. Mon caramel était trop
liquide, j’ai donc eu des difficultés à boucher ces chocolats et ils avaient
des trous d’où le caramel fuyait. Sinon dans l’ensemble ce n’est pas trop mal
réussi. J’ai eu quelques difficultés également à faire des coques de chocolat
fines et régulières : il y a sans doute des trucs à connaître pour
bien réaliser ses chocolats donc si vous êtes experte et que vous passez par
là, n’hésitez pas à mes laisser quelques conseils !!

Et si vous voulez voter pour mon blog, cliquez sur ce logo, dans « Rechercher un blog culinaire » tapez « Le Monde de Milan » puis Rechercher et alors sur mon blog cliquez sur Votez pour se blog.

Je sais bien que j’ai peu de chances comparé aux autres blogs magnifiques, mais je trouve cela rigolo. Alors merci à ceux qui voteront pour moi.

6 thoughts on “Quelques chocolats de Noël

  1. Dis donc, ils sont très beaux tes chocolats! Je ne suis pas experte, mais disons que j’en fais souvent alors pour réponder à ta question laissée sur mon blogue, je conserve mes chocolats jusqu’à 10 jours au réfrigérateur. Passer cette période ils risquent d’être moins frais (ils contiennent de la crème quand même!). Je les fais donc à la course à la dernière minute comme toi et je les offre à Noël. Pour le tempérage, je n’ai pas de truc, j’y vais au pif! Même que je tempère à peine, le frigo étant mon meilleur ami pour faire prendre les coques alors je me fous un peu de la température du chocolat lorsque je les prépare ; )
    J’espère t’avoir aidé un peu!
    Jasmine

  2. Félicitation! Moi aussi , j’ai fait cette année mes 1ers chocolats, et sans thermomètre, le tempérage était approximatif, mais je ne suis pas mécontente du résultat. Les tiens me donnent des idées de garniture, pour l’année prochaine. Bonne année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *