Chaussons à la viande, aux orties et Saint-Nectaire

Délicieuse ortie

Tous les ans à cette période sur le blog on retrouve des recettes à l’ail des ours mais aussi aux orties : mes deux chouchous du début de printemps. Mais je crois que j’ai une petite préférence pour les orties. A tel point que je laisse des touffes d’orties pousser dans mon jardin, pour en avoir sous la main et faire une petite soupe, une omelette ou des chaussons comme ça, sur un coup de tête. Si je les consomme aussi pour leurs nombreuses vertus nutritionnelles, je les aime surtout pour leur goût. Et si vous n’avez pas encore goûté vous passez vraiment à côté de quelque chose.

 

chaussons orties

Ortie qui pique

Les questions qu’on me pose irrémédiablement : mais, tu ne te piques pas ? Comment tu fais pour les préparer ? Et quand on les mange, ça ne pique pas ?
Alors oui, les orties piquent ! Pas de doute là dessus. Mais il faut juste prendre quelques précautions : j’utilise des gants de vaisselle, vous savez ceux qui sont bien épais et qui montent haut. Là, pas de risque de se piquer. Et puis on évite d’aller à la cueillette en short et tongs !!
Ensuite, quand je les nettoies, je garde les gants.  Le fait de les laver et de les manipuler casse les poils urticants ce qui fait qu’après cette étape elles ne piquent plus… ou quasiment plus. Donc, quand elles sont cuisinées ou cuites, plus de risques.

Quelques précautions supplémentaires

Les orties qu’on consomme sont les toutes jeunes, celles qui sont toutes fraiches, toutes tendres. On les ramasse donc au début du printemps et aussi à l’automne où elles refont une petite pousse. Il faut choisir les feuilles du haut de la tiges, les dernières poussées. Je prends généralement les 4 -6 du haut, selon leur état. Je les coupe à l’aide d’une paire de ciseaux, en évitant de prendre trop de tige. C’est un peu plus long (quoique, quand on a pris le coup…) mais ensuite plus besoin de les trier.
Par précautions, il vaut mieux éviter de les ramasser sur le bord des routes très passantes où elles seront polluées par les pots d’échappement et choisir un endroit où il n’y a pas trop d’animaux.
Et dernier conseil : je laisse toujours tremper quelques minutes mes orties dans de l’eau vinaigrée qui va tuer les petites bestioles et les bactéries.
Bon, maintenant qu’on connait toutes les précautions à prendre, plus d’excuses, on peut passer en cuisine. Et aujourd’hui je vous propose une recette de chaussons à la viande, aux orties et au Saint-Nectaire.

orties

On passe en cuisine

Recette (pour 7 chaussons)
Pour la pâte
200g de farine d’épeautre complète
100g de beurre demi-sel mou
1 œuf
1 petit demi-verre d’eau

Pour la garniture
200g de bœuf haché
3 belles poignées de feuilles d’orties
4 tomates cerises
1 échalote
sel, poivre
un jaune d’œuf
Du Saint Nectaire

chaussons orties viande

Préparer la pâte brisée en mélangeant tous les ingrédients jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Éviter de pétrir trop longtemps la pâte sinon elle deviendrait trop dure à la cuisson.
Filmer et conserver au réfrigérateur.

Pendant ce temps, préparer la farce.
Éplucher et émincer finement l’échalote.
Laver et couper en tout petit morceaux les tomates cerises.
Nettoyer et hacher (au hachoir ou au couteau) les feuilles d’orties.
Mélanger tous les ingrédients de la farce.

Préchauffer le four à 180°C.
Étaler la pâte brisée sur un plan de travail fariné.
A l’aide d’un découpoir (ou d’un bol, ça marche aussi !) découper des ronds de pâte d’environ 12cm de diamètre (en fait c’est le diamètre de mon moule à chausson mais à vous de voir).
Ensuite deux possibilité : utiliser un moule à chausson, comme moi. Ou sinon, utiliser ses mains et cela fonctionne très bien aussi (mais il faut reconnaitre que c’est moins joli…. sauf si vous êtes très doué, ce dont je ne doute pas).

pliage chaussons orties viande

Avec un moule à chausson, poser un rond de pâte sur le moule et garnir le centre de la pâte avec l’équivalent de deux cuillères à café de farce et poser un morceau de Saint Nectaire au centre. Avec le doigt, humecter avec de l’eau tout le tour de la pâte puis fermer le moule en appuyant bien. C’est fait ! Au suivant !!
Sans moule à chausson, positionner le rond de pâte sur sa main et garnir le centre de la pâte avec l’équivalent de deux cuillères à café de farce et un morceau de Saint Nectaire au centre (oui comme avec l’autre méthode !!). Humecter d’eau le tour avec le doigt puis rabattre la pâte pour former un chausson. Oui, c’est moins facile, mais on y arrive.

Mélanger le jaune d’œuf avec un petit peu d’eau froide et à l’aide d’un pinceau, dorer les chaussons.
Cuire 20-25 mn à 180°C.
Déguster chauds avec une salade.

4 thoughts on “Chaussons à la viande, aux orties et Saint-Nectaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *