Boutons floraux d’ail des ours au vinaigre

Tout est bon dans… l’ail des ours !

Je termine ma série ail des ours avec des boutons floraux au vinaigre. Dans l’ail des ours, tout est bon : les feuilles, bien sûr, mais aussi les boutons floraux qu’on peut préparer dans du vinaigre comme les câpres ou les cornichons, les fleurs qui font bel effet dans une salade et aussi les bulbes parait-il, mais ça, je n’ai pas encore essayé.

boutons floraux ail des ours

L’ail des ours passe à la télé

Je disais donc : les boutons floraux d’ail des ours…
Ma première tentative de les conserver dans le vinaigre avait été concluante. C’est un peu comme des câpres mais en meilleur : moins acide et plus parfumé avec ce délicieux petit goût d’ail. C’est très bon avec de la charcuterie, dans une salade ou même en apéritif.
Je n’avais pas vraiment prévu d’en refaire cette année, mais j’ai été contactée par une journaliste de TF1 (si, si, je vous jure, même moi je n’y crois toujours pas). Pour le journal de 13h, ils voulaient faire un sujet sur les bocaux après une visite de l’usine Le Parfait à Puy Guillaume et, ne me demandez pas comment, ils sont arrivés jusqu’à moi. Pas vraiment eu le temps de laisser la place à mon étonnement et à mes interrogations : je devais donner une réponse rapide car ils venaient filmer à peine plus de 24h plus tard !
Bon, par contre qu’est ce que je mets moi dans mes bocaux à la mi-avril ? Il n’y a absolument rien dans mon jardin et je ne vais quand même pas acheter des légumes pour faire des bocaux !!! Qu’est ce qu’on trouve à cette saison ? Des orties…. je ne vais pas mettre des orties en bocaux ! Eh…. mais…. L’AIL DES OURS !!!! En plus c’est justement la saison des boutons floraux (enfin j’espère, j’ai quand même eu un doute pendant un instant) et puis c’est original des boutons d’ail des ours au vinaigre. Ouf ! Sauvée !

Compte à rebours…

Bon, il me reste moins de 24 h pour nettoyer ma cuisine (ben oui, elle va quand même passer à la télé !), ramasser des boutons d’ail des ours, stériliser mes bocaux et accessoirement finir mes tâches pour le boulot… et dormir un peu, pour avoir bonne mine (ben oui, je vais quand même passer à la télé) !
L’avantage quand tout se fait dans l’urgence, c’est qu’on n’a pas le temps de stresser et de se poser trop de questions. Et si j’avais eu trop à réfléchir, j’aurais dit non (ou je suis une trouillarde et j’aurais fini par avoir les chocottes et dire non) alors que finalement tout s’est bien passé : la journaliste et le caméraman étaient très sympas, c’était rigolo et c’était une belle une expérience que je ne revivrai peut être pas. Enfin, je dis ça…. mais le sujet n’est pas encore passé et je ne me suis pas vue… je vais peut être changer d’avis !!

caméra TF1
Bref, revenons à nos moutons… ou plutôt à nos boutons (ouais, je sais, elle est facile…), parce que ce qui vous intéresse c’est la recette.

On passe en cuisine

Recette
des boutons floraux d’ail des ours
du vinaigre de cidre
du sel, du sucre

Des bocaux à vis
ail_des_ours
Bon, je ne vous donne pas vraiment de recette ou du moins pas vraiment de proportions, tout dépend de la quantité de boutons ramassés (on ne se trimballe pas dans les bois avec sa balance ménagère !!) et de la taille de vos bocaux. Mais vous allez voir, c’est simple. Au pire vous n’aurez pas assez de vinaigre chaude, et bien vous en ferez réchauffer, cela ne prend que quelques minutes.
Pas de proportions mais tout de même quelques consignes.
D’abord, il faut bien nettoyer ses bocaux puis les stériliser. Je les stérilise (bocaux et couvercles) 10mn dans de l’eau bouillante puis je les laisse sécher sur un torchon propre.
Pendant ce temps, bien rincer les boutons d’ail des ours et les égoutter.
Remplir les bocaux en tassant bien. Ajouter une cuillère de sucre et une de sel (plus ou moins grosse selon la taille des bocaux).
Porter le vinaigre à ébullition. On peut couper avec de l’eau (2/3 de vinaigre, 1/3 d’eau).
Recouvrir de vinaigre bouillant l’ail des ours, visser le couvercle et retourner le pot.
Laisser refroidir.
Garder 3 semaines avant de consommer. On peut de temps en temps retourner les pots pour que tous les boutons soient dans le vinaigre.
On peut aussi ajouter des grains de poivre ou de baies roses ou des herbes aromatiques. Tout est question de goût.

14 thoughts on “Boutons floraux d’ail des ours au vinaigre

    1. Ce n’est pas une question bête c’est une question compliquée ! On le trouve dans les sous bois humides mais il faut trouver ce n’est pas toujours évident.
      Il faut demander à des personnes qui ont l’habitude de se promener et qui connaissent un peu, c’est comme cela que j’ai réussi à trouver mon coin. Je ne sais pas si on en trouve partout en France par contre.

        1. J’en ai découvert des centaines de mètres carrés autour de chez nous en Isère, près de Grenoble : je peux indiquer des endroits si vous allez dans le coin.

          Ce n’est plus l’époque des boutons hélas. A ce moment là (début avril) je n’avais cueilli que les feuilles, ajoutées à nos salades c’était très bon. Mais dès l’année prochaine je me rue sur eux.

          En attendant je cherche quoi faire avec les graines qu’on a ramassées tout à l’heure… On va en faire sécher une partie, en mettre dans de l’huile pour une autre et dans du vinaigre pour la dernière… On verra bien ce que cela donnera.

  1. vous pouvez aussi en mettre un peu dans votre potager ou un grand pot, se multiplie facilement (je suis Belge), j’en ai mis un petit pied dans mon potager et chaque année j’en récolte sans courir les bois

    1. ouiiii, je me suis dit la même chose !! 🙂 J’ai un coin de mon potager qui est assez humide est à l’ombre, je me disais que je pourrais en replanter ici. Je vais peut être le faire cette année d’ailleurs. Je ne vous cache pas que j’aime aussi beaucoup aller le ramasser dans ce joli petit chemin où je vais toujours 😉

  2. Doit-on les mettre au frigo dès que le bocal est refroidi? Ou peut-on si on n’a pas d’endroit frais?
    Je donne des plants, ça foisonne chez moi. Je suis en Belgique à Rixensart (Brabant Wallon)

    1. Bonjour
      Une fois qu’ils sont froids il n’est pas nécessaire de les conserver au réfrigérateur, c’est comme des cornichons. Le vinaigre est le conservateur.
      Je vais aussi en mettre dans mon jardin pour en avoir sous la main 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *