Pancakes kasha, amande et citron

Le kasha, une belle découverte

J’ai découvert le kasha il y a quelques mois seulement mais déjà un fort lien s’est créé entre nous. Le début d’une longue histoire d’amour je n’en doute pas.
Pour ceux qui se pose la question, le kasha c’est simplement du sarrasin grillé. J’aimais déjà beaucoup le sarrasin sous forme de farine que j’utilise fréquemment dans diverses recette pour son goût si caractéristique. Mais j’aime encore plus le kasha avec son petit goût délicatement fumé et son croustillant hors pair. Je le trouve facilement en magasin bio, mais il est plus difficile de le trouver en grande surface, il n’est pas encore très populaire mais je suis certaine que cela va changer.

graines sarrasin et kasha

Tout savoir sur le kasha

Comme je vous l’ai dit, le kasha ce sont des graines de sarrasin grillées. Le sarrasin c’est aussi ce qu’on appelle le blé noir, mais à tort puisque le sarrasin n’a rien à voir avec du blé. Ce n’est d’ailleurs pas une céréale, ni une graminée mais une graine de la famille de la rhubarbe et de l’oseille. En tout cas c’est très bon avec ce petit goût un peu fumé, un peu de noisette et c’est très craquant.
Il est aussi très intéressant d’un point de vue nutritionnel :
– c’est un sucre complexe à IG bas et CG faible, ce qui est intéressant pour les diabétiques et pour faire attention à son poids ;
– il est riche en fibres, ce qui est bon pour la satiété et pour le transit ;
– c’est un très bon anti-oxydant ;
– il apporte beaucoup de vitamines et minéraux (cuivre, calcium, zinc…) ;
– le gluten en est absent, pour ceux qui sont concernés ;
– il est riche en protéines, qui sont complètes donc qui contiennent tous les acides aminés nécessaires, ce qui est rare dans les végétaux et ce qui est parfait pour les végétariens.

graines kasha

Le kasha en cuisine

Maintenant qu’on sait que le sarrasin en général et le kasha en particulier est bon pour la santé, comment le cuisine-t-on ?
L’avantage de cette jolie graine (oui parce qu’en plus d’être bonne je la trouve jolie !), c’est qu’on peut la consommer aussi bien crue que cuite.
Cru, je l’utilise dans des salades, dans mon muesli le matin (j’aime quand ça craque sous la dent et les flocons d’avoine c’est plutôt mollasson), j’en ajoute dans mes cookies (toujours pour le côté croustillant). On peut aussi le faire infuser pour en faire une boisson chaude, du sobacha. Je n’ai pas encore essayé, mais c’est mon prochain test.
Cuit, on le mange comme du riz ou des pâtes en accompagnement d’une viande, on peut le mettre dans des salades composées et ou en faire une base pour des des galettes. Certains l’ajoute dans des potages.
L’avantage c’est qu’il cuit très vite, et ça c’est bien quand à midi on ne sait toujours pas quoi faire à manger et qu’on a 30 minutes pour préparer et manger !

On passe en cuisine

Recette (pour une dizaine de pancakes)
150g de kasha cuit
2 œufs
4 cuillères à soupe (CS) de lait ou de fromage blanc de campagne (pas de yaourt, la texture est alors bizarre)
2 CS de sucre complet
3CS de farine complète
1,5 cuillère à café de poudre à lever
6 CS de poudre d’amande
Le zeste d’un citron

pancakes kasha

Cuire le kasha ou utiliser un reste de kasha cuit. Il faut qu’il soit assez cuit sans être e la bouillie.
Dans un mixer, mettre tous les ingrédients et mixer pour obtenir une pâte un peu épaisse comme une pâte à pancakes classique.
Soit on peut laisser un peu reposer, soit si on est pressé on peut cuire tout de suite.
Dans une poêle huilée chaude, on cuit comme des pancakes classiques, 2-3 minutes de chaque côté à feu doux.
On les consomme tout chaud (c’est bien meilleur) avec de la confiture, du sirop de coco ou d’érable, avec quelques fruits frais… un régal pour le petit déjeuner.

One thought on “Pancakes kasha, amande et citron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *