Pouding Chômeur

La découverte du Pouding Chômeur

Le nom de Pouding Chômeur est apparu lors de mes pérégrinations sur les pages voyages d’Instagram. Je ne connaissais pas du tout et intriguée par ce nom je suis allée faire des recherches sur internet. Et là, première impression : oh la la, j’en veux tout de suite !!!! Et deuxième impression : euh… est-ce que ma glycémie ne serait pas montée en flèche rien qu’en regardant les photos ?
Alors oui, ne nous cachons pas la vérité ce dessert n’est ni pour les gens au régime ni pour les diabétiques. Ce dessert c’est un peu la mort assurée, soit de plaisir, soit d’hyperglycémie !!!!
Ok, j’exagère un peu, mais par les temps qui courent où le sucre est l’ennemi public numéro un et où les corps doivent être crossfités ou ne doivent pas être, ce dessert ne sera pas forcément bien vu.
Mais pourtant, qu’est ce que c’est bon !!!!!

L’histoire de ce dessert

Forcément le nom de ce dessert interpelle et j’ai eu envie de connaitre les origines de ce nom étrange.
D’après l’Encyclopédie Canadienne, il semblerait que cette recette ait été créée lors de la Grande Dépression de 1929 au Québec, alors que les femmes n’avaient que peu d’ingrédients pour cuisiner au quotidien. C’est un gâteau à base d’ingrédients basiques comme le beurre, les œufs, la farine et la cassonade (qui à l’époque était très bon marché) et qui cuit dans un sirop un peu caramélisé.
La recette s’est rapidement répandue dans les familles et avec le temps ce dessert est devenu un classique de la cuisine québécoise que l’on retrouve très souvent dans les familles ou au restaurant.

Ma version du Pouding Chômeur

J’ai regardé beaucoup, beaucoup, beaucoup de recettes de pouding Chômeur sur Internet (puisque je n’en ai jamais fait et que je n’ai pas de grand-mère québécoise qui m’aurait transmis sa fameuse recette de Pouding Chômeur…).
La recette a forcément évolué depuis 1929, elle s’est un peu enrichie. Et comme tous les classiques de la cuisine, même simple, chacun a LA recette, celle qui est meilleure que celle du voisin, celle qui vient de sa mémé et qui a bercé son enfance, celle qui a un peu plus de ci et un peu moins de ça, celle qui est LA recette d’origine…
Pour moi la meilleure recette c’est celle qui apporte du plaisir (donc plusieurs ont le droit de s’attribuer le titre de meilleure recette !)
La recette du gâteau varie principalement au niveau des proportions mais ce qui change le plus c’est le sirop dans lequel il cuit. On peut utiliser du sucre ou du sirop d’érable, de l’eau ou de la crème.
Moi je suis allée au bout du truc : sirop d’érable et crème (quitte à se faire du mal autant y aller franchement !!!)
Je ne vais sans doute pas en faire souvent pour éviter de faire 250 kg avant l’été prochain, mais j’en referai c’est sûr parce que c’est très très bon…. il faudrait peut être même que j’envisage d’aller tester les différentes recettes directement au Québec !!!
Et je vous conseille une vidéo qui m’a bien bien fait marrer !! (ici)

On passe en cuisine

Recette (pour 6 personnes)
Pour le gâteau
60g de beurre mou
80g de sucre
1 oeuf
180g de farine
110 ml de lait
1 sachet de levure

Pour le sirop
20cl de crème liquide
20cl de sirop d’érable

Préchauffer le four à 180°C.
Dans une casserole, verser la crème et le sirop d’érable et chauffer doucement jusqu’à ébullition. Arrêter la cuisson.

Pendant ce temps préparer le gâteau.
Dans un saladier, fouetter le beurre mou avec le sucre.
Ajouter l’oeuf et continuer de fouetter.
Incorporer alternativement la farine mélangée à la levure et le lait et continuer à mélanger pour obtenir une pâte homogène.
Mettre la pâte dans un moule allant au four et verser par dessus la préparation au sirop d’érable.
Enfourner et cuire 35mn.
Il est peut être prudent de mettre sous le moule à gâteau un plat en cas de débordement.
Ne pas hésiter à cuire le gâteau dans un moule à bord un peu haut pour justement éviter tout débordement.
Manger tiède. On peut pousser le vice jusqu’à ajouter une boule de glace mais moi je trouve que ce n’est pas nécessaire.

3 thoughts on “Pouding Chômeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *