Violettes 2 : la panna cotta violette et framboise

Vous vous souvenez de mes violettes cristalisées ?

Bon et bien cette réussite m’a donné envie de faire d’autres essais avec cette jolie fleur de printemps, donc je vous préviens que vous allez voir défiler quelques recettes à la violette dans les jours à venir. Alors ne venez pas me dire « tu peux pas lui foutre la paix à cette pauvre fleur ! » parce que non, je ne peux pas ! C’est un peu sa faute aussi :  elle s’étale dans tous les jardins avec cette couleur qui attire l’œil de loin et surtout elle développe ce parfum enivrant qui développe l’imagination. Mais rassurez-vous, la période des violettes n’est pas illimitée, je m’arrêterai vite !

Il y a deux ans, j’ai découvert une recette de panna cotta à la violette sur le blog Cuisine Campagne que j’ai voulu essayer. Malheureusement, les violettes que j’avais ramassées n’étaient pas odorantes, donc le résultat n’était pas du tout celui attendu. Mais cette année je ne me suis pas laissé avoir de la même façon : j’ai ramassé les bonnes fleurs.
D’autre part, en navigant sur le blog Beau à la louche, un post a attiré mon attention : Marre des panna cotta figées ? Vive les panna cotta ultra crémeuses. Tentant non ?
J’ai donc réalisé un mélange des deux recettes à ma façon puisqu’il me manquait divers ingrédients.

Pour 4 verrines :

1 grosse poignée de violettes rincées et égoutées
3 feuilles de gélatines
170ml de lait
40 cl de crème liquide
50g de chocolat blanc
200g de framboises
2 càs de sucre de canne

Faire infuser les violettes toute une nuit dans le lait.

Le lendemain, mettre la gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide.

Dans un casserole, faire chauffer les framboises avec le sucre. Ajouter
une feuille de gélatine, bien mélanger puis mixer. Disposer du coulis
au fond de chaque verrine et mettre au réfrigérateur.

Porter à ébullition la crème, le lait filtré et le chocolat blanc. Ajouter 2 feuilles de gélatines essorées et bien mélanger. Laisser tiédir.

Lorsque le mélange à la violette est légèrement tiède, l’ajouter délicatement sur le coulis.
Laisser les panna cotta une nuit au réfrigérateur.

Le goût de violette est très léger, on ne le sens qu’à peine. Je ne sais pas ce qu’il faudrait faire pour avoir plus le goût : mettre plus de violettes ou faire infuser plus longtemps ?
La texture est agréable mais peut être pas assez figée pour le coup, elle se rapprochait plus de celle du yaourt. Le chocolat blanc se mélange mal au reste et forme une petite pellicule à la surface de la panna cotta.
Malgré tout cela, le résultat était plutôt agréable, j’en aurais d’ailleurs bien mangé une deuxième !!

12 thoughts on “Violettes 2 : la panna cotta violette et framboise

  1. Très jolie recette printanière !
    J’adore la violette que je cuisine aussi, mais je n’ai pas la chance d’en avoir dans mon jardin ou à porté de main, donc je fait appel aux arômes et aux violettes en sucre. Il y a peu je les ai mis à l’honneur sous forme de macaron. Un clic pour ajouter ton blog que je découvre aujourd’hui dans mes favoris. Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *