Feuilletés comme des palmiers

Recette anti-gaspi aujourd’hui sur le blog. Une idée pour recycler la pâte feuilletée qui reste inévitablement quand on prépare une tarte ou un feuilleté et quand on ne veut pas perdre un gramme d’une pâte feuilleté d’excellente qualité comme celle que j’utilise (pâte François). Souvent je tortille ces chutes de pâte et je les saupoudre d’épices ou de graines et hop ! pour l’apéro ! Cette fois, après avoir préparé une galette aux pommes de terre, il me restait vraiment beaucoup de pâte et j’ai choisi d’en faire de petits feuilletés sucrés, vous savez, comme les Palmito. Le résultat n’est pas tout à fait le même (sans parler de la forme que je n’ai pas essayé de reproduire) mais ils sont quand même vraiment pas mal et ils se conservent bien dans une boite en fer sans ramollir pendant plusieurs jours.

feuilletés
Tout d’abord ce qu’il faut savoir quand on recycle de la pâte feuilletée c’est qu’il ne faut pas en faire une boule pour l’étaler à nouveau, vous perdriez le feuilletage. Il faut mettre les chutes les unes à côté des autre en les faisant se chevaucher puis étaler à nouveau pour souder les morceaux entre eux (euh, c’est clair ?), vous pouvez aussi les mettre les unes sur les autres et étaler au rouleau pour les souder et les aplatir (c’est plus clair là, non ?)

Dans ce nouveau bandeau de pâte, j’ai découpé des bandes d’environ 2cm de large (je n’ai pas mesuré, vous faites de la largeur que vous voulez) et sur une longueur de peut être 50cm. Il faut alors badigeonner les bandes avec de l’eau et saupoudrer généreusement de sucre ou de cassonade. J’ai alors ramené chaque bord vers le milieu de la bande et appuyé délicatement avec le rouleau pour bien souder la pâte et le sucre.
Puis à nouveau eau et sucre et j’ai replié en deux, un petit coup de rouleau. On obtient alors des bâtonnets de pâte d’une douzaine de cm de long. Un dernier petit tour de sucre pour bien caraméliser le dessus.

feuilletés_3
On préchauffe le four à 210°C et pendant ce temps on place nos feuilletés au réfrigérateur.
Quand le four et chaud enfourner 15mn à 210°C puis on baisse à 140°C pendant environ 30mn.
La cuisson est la partie la plus délicate (j’ai brûlé une ou deux fournées avant de réussir) : il faut les surveiller de près ! Chaque four est différent et le temps et la température de cuisson peuvent varier de l’un à l’autre. Le premier temps de cuisson à 210°C permet de cuire la pâte et de bien la faire lever, ensuite il faut que la pâte sèche mais sans faire brûler le caramel. Il est donc nécessaire de bien surveiller la cuisson, baisser le four s’il est trop chaud ou réduire ou allonger le temps de cuisson pour obtenir des feuilletés bien secs à cœur et caramélisés comme il faut.
feuilletés_2

5 thoughts on “Feuilletés comme des palmiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *