Vin de fleurs de sureau

Pendant longtemps à l’apéritif j’ai bu de la Trousse-pinette ou vin de pousse d’épine noire. Puis j’ai découvert les fleurs de sureau et leur parfum si délicat et j’en ai fait du vin… qui est devenu mon apéritif préféré.
On est en pleine saison du sureau (en tout cas ici, cela dépend aussi des régions), il ne faut donc pas laisser passer l’occasion.
Attention toutefois de ne pas confondre le sureau noir (sambucus nigra) avec le sureau hièble (sambucus ebulus)  qui est une plante herbacée toxique alors que le sureau noir est un arbuste. Si vous avez un doute surtout demandez un avis expert ou faites des recherches sur des livres ou sur internet. Ne ramassez que si vous êtes certain.
En tout cas le sureau noir sent divinement bon alors que le hièble non, cela peut être un critère.
Je le ramasse toujours vers midi pour que les fleurs soient bien chargées en pollen.
Lorsque vous utiliserez les fleurs de sureau, ôtez le plus de tiges vertes pour ne garder que les fleurs car les tiges sont toxiques en grande quantité.
Autre que le vin, vous pouvez aussi préparer du sucre de fleurs de sureau (un délice), du sirop, des beignets…. profitez pleinement de cette délicieuse fleur qui ne dure qu’un temps.

vin_fleurs_sureau (1)
Recette
Du vin blanc à 12°C de qualité moyenne (ce n’est pas utile de prendre un bon vin à 15€ la bouteille, mais pas de la piquette non plus !)
6 Corymbes de sureau par bouteille de vin
20cl d’alcool de fruits par bouteille de vin
150g de sucre par bouteille de vin

vin_fleurs_sureau (2)

Ramasser les fleurs vers midi, quand elles sont les plus chargées en pollen et les utiliser tout de suite.
Les secouer légèrement pour faire tomber les petits insectes mais pas trop le pollen.
Dans une grande jarre, mélanger le vin, l’alcool de fruits et le sucre.
Ôter le plus de tiges pour ne garder que les fleurs et les mettre dans le liquide.
Boucher et laisser macérer 3jours en remuant tous les jours.
Au bout du temps de macération, filtrer et mettre en bouteille.
Boucher et conserver dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière.
C’est bien d’attendre car le vin se bonifie avec le temps.
Il faut en préparer plusieurs bouteilles, comme cela vous pourrez en boire une rapidement car vous n’aurez pas la patience d’attendre et garder une ou deux autres bouteilles que vous laisserez vieillir quelques mois.

vin_fleurs_sureau (3)

Petit message personnel pour Jacky : voilà la recette que tu attendais….. depuis l’année dernière !!!!!! Faut juste être patient avec moi…
Mais cette année je ne suis pas en retard puisque la saison commence…

12 thoughts on “Vin de fleurs de sureau

  1. Hum, tu me tentes, j’ai fait du pétillant de sureau l’année dernière et cette année, c’est du sirop (encore meilleur, toute la famille adore, ils veulent que j’ai fasse de plus grandes réserves pour cet été ! )
    Du coup, ton petit vin me fait de l’oeil…

  2. Mon vin est en train de macérer, j’y ai mis de l’eau de vie car j’ai la chance de pouvoir en faire. Pour l’instant, l’odeur d’alcool domine le reste, j’espère que ça va s’atténuer. Merci pour cette recette, je suis fan du sureau en particulier des fleurs avec lesquelles je fais de nombreuses préparations chaque année : des tartes, du sirop, du vinaigre… sans oublier bien sûr la tisane délicieuse en hiver.

  3. Je fais moi aussi cette recette chaque année, sans l’alcool de fruits (quelle est son utilité ?). C’est un apéritif que j’adore, à boire très frais, c’est original et exquis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *